Voyager seule au Sri Lanka : de Colombo à Negombo, sa guest, sa plage…

Où en étais-je… Ah oui, j’arrivais à la gare de Colombo pour partir à Negombo.

40 degrés au soleil, malgré le TukTuk, je suis en nage 🤤 et pas en forme mais je tiens bon. Toute façon, je n’ai pas le choix, je veux arriver à Negombo.


Ce qu’il faut savoir, c’est qu’au Sri Lanka il y a des trains par milliers qui circulent dans tout le pays. C’est le moyen de locomotion le moins cher. Les panneaux d’affichage sont là, hyper nombreux, en Sri Lankais et en Anglais. Je ne vois pas ma destination, mon sac pèse 10 tonnes… Ici c’est un peu une gare RER, un jour de grève ! Pas facile de s’y retrouver.

Une jeune femme doit voir mon désarroi parce qu’elle me propose de l’aide.

Finalement, on trouve au bout de 5 minutes, le bon guichet pour que je prenne mon ticket à 70 roupies, c’est à dire quelques centimes d’€uros. Je suis en avance et je rejoins le quai pour attendre mon train. Je ne vois AUCUN touriste. Ca peut paraitre bizarre, mais à ce moment j’aurais voulu parler à des personnes comme moi un peu perdue ça m’aurait rassurée.

Pour patienter et parce que je trouve ça beau, je prends le train 🚃🚂 d’en face en photo et la Sri Lankaise à côté moi devient super énervée !! Elle a peur, pensant qu’elle était sur ma photo. Je lui montre que non et je ne bouge plus d’un chouilla. Faut pas rigoler ici ahah 😳😯. Le train arrive, se vide de ses passagers et on prend place à leur place. C’est un peu le RER en France, en moins moderne, la ligne que je prends.

En quittant Colombo, depuis le train vers Negombo
Pendant le trajet, des mendiants font la manche, en chantant notamment.

C’est ainsi, qu’un homme en fauteuil roulant arrive à monter dans le train avec la marche de 70 cm ! Quel courage ! Les vendeurs d’épices, de pommes et de Noix de Cajou passent et repassent. Le train klaxonnent toutes les 3 minutes avant les gares, après les gares, aux passages à niveaux. c’est comme un TukTuk géant. Oui parce que les TukTuk (ainsi que les voitures) klaxonnent tout le temps 🤨😱 ! Pour des vaches, pour le vélo, pour une voiture, un camion. Mais il y a 2 manières de klaxonner : le petit coucou 👋 ou « attention je suis là » 👊. Pour moi, c’est le même son mais pour eux absolument pas 😅 ! Au début c’est marrant…. Euh bon au bout de 3 semaines, je peux vous dire que ça casse les oreilles 😂

Le train arrive à Negombo au bout d’1h15 (pour faire 25 km 😝)

Ça vous donne une idée de la lenteur et des arrêts que nous avons fait lors de notre trajet. Mais c’était rigolo et j’étais seule touriste, j’ai donc discuté avec un professeur quelques temps. Vraiment très gentil et ça m’a rassurée. Un bon moment.

A la gare de Negombo, je ne pense même plus à marcher, je prend direct un TukTuk pour ma guest house. Je veux poser ce sac  ! J’arrive chez Max, mon logeur. Il avait avant sa maison avec un joli jardin pour sa femme et ses 2 enfants. Puis, il a décidé de se reconvertir il y a 2 ans. Il a transformé sa maison en 3 chambres avec Salle de bain et s’est construit une maisonnette dans le fond du jardin pour sa famille 🏡. C’est grand et c’est propre. Il est aux petits soins, il m’amène une prise anti-moustiques, il me montre comment obtenir de l’air frais…

Bref, une hospitalité comme on en voit rarement.

J’ai pas déjeuner mais je n’ai toujours pas faim alors je décide simplement d’aller me balader à la plage.
Et c’est là que se produira le premier drame de mon pied.
Mais je n’en dis pas plus ! 🤣 Vous verrez ça demain !

Amour sur vous 🧡

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *